Accueil du site > Base Archi > Carnot (Statue)

Carnot (Statue)


Auteur, Architecte ou Maître d'œuvre : Raoul Vernet


catégorie : Monument
Epoque : XXe siècle (début)
Genre : Statuaire
Site : Les Remparts d’Angoulême
Style : Art Nouveau

Le monument Carnot commandé par le département fut réalisé par souscription et concours. Plus de 25 000 personnes ont assisté à ’inauguration, le dimanche 2 mai 1897. Au sommet du piédestal est placée buste de l’ancien président de a République. A mi-hauteur, une Renommée aux ailes déployées dépose une palme et une branche d’olivier devant le buste. Au pied du monument, la France en deuil, assise, est représentée sous les traits d’une femme enfermée dans sa douleur.

Panorama depuis la statue Carnot :

Angoulême est implantée sur un promontoire rocheux bordé par les vallées de la Charente et de l’Anguienne, petit affluent du fleuve Charente autrefois animé par l’activité des moulins, des tanneries, des industries papetières et par le maraîchage.

L’Anguienne n’est plus visible en totalité : elle a été canalisée. Aujourd’hui en partie urbanisée, la vallée de l’Anguienne a néanmoins conservé son caractère naturel et agricole. Elle forme une zone verte aux portes de la ville. Derrière la colline boisée prend place le quar tier de « Ma Campagne  » dont l’activité agricole, encore vivante dans les années 1950, a donné le nom. Depuis, le faubourg s’est urbanisé ; de nombreuses constructions ont vu le jour comme le Lycée de l’Image et du Son d’Angoulême (LISA) dont l’obélisque se dresse à l’horizon (création de l’architecte Jean-Jacques Morisseau en 1989).Le golf de l’hirondelle aménagé en 1955, est un espace vallonné, situé à l’orée du bois Saint-Martin, un des poumons verts de la ville.

La statue monumentale exécutée par Raoul Verlet en 1897 a été érigée, grâce à une souscription publique, en hommage au président de la République Sadi Carnot, dont la famille était établie en Charente, et qui fut assassiné à Lyon trois ans auparavant.

Au pied de la statue se déploient les façades homogènes des immeubles qui bordent les rampes d’accès aménagées à partir du XVIIIe siècle pour accéder à la ville haute. La végétation qui souligne la base des anciens remparts forme un écrin de verdure autour de la cité. En contrebas, dans l’axe de la statue, se trouve une imposante demeure qui abrita un temps la Perception.

Au loin, la voie ferrée Paris-Bordeaux, aménagée au milieu du XIXe siècle, sépare la vallée de l’Anguienne des quartiers de Sillac et de la Grande Garenne dont on distingue les tours d’habitation. Le long de la route de Bordeaux (route de Paris en Espagne aménagée au XVIIIe siècle) est implantée l’usine Leroy-Somer fondée en 1919, dont les bâtiments datent des années 1950.

Angoulême stands on a rocky promontory bordered by the river Charente and its tributary the Anguienne. Today, parts of the valley of the Anguienne are built up but, even so, it has retained its natural character. Behind the wooded hill lies the quarter of “Ma Campagne†which takes its name from the farming activities which were still thriving in the 1950’s.
The area has since become built up ; many buildings have sprung up such as the Lycée or school whose obelisk stands out against the horizon. The golf club lies on green undulating land at the edge of the Saint-Martin Wood.
The monumental statue created by Raoul Verlet in 1897 was erected in homage to the president of the Republic Sadi Carnot who had been assassinated three years earlier. At the foot of the statue the facades of buildings line the access ramps which were constructed from the 18th century onwards to provide access to the high part of the town. In the distance, the Paris-Bordeaux railway line separates the valley of the Anguienne from the quarters of Sillac and the tower blocks of Grande Garenne.

Portfolio


Article précédent : Caisse d’Epargne
Article suivant : caisse primaire d’assurance maladie

Retour en haut de la page | Ville d'Angoulême | Contact | Plan du site | Mode texte | Suivre la vie du site RSS 2.0